Dear Barack Obama

Sophia Bailey-Klugh, une fillette de 10 ans est élevée par deux hommes. Le problème c’est qu’à l’école les autres se moquent d’elle. Alors, c’est tout naturellement qu’elle décide d’écrire au Président Barack Obama pour la remercier sur sa position en faveur de l’égalité des droits, d’avoir permis à deux hommes du même sexe de s’aimer et pour lui demander ce qu’il ferait à sa place s’il avait deux papas et que les camarades de classes se moquaient de lui.

Touché, le 29 octobre dernier, un de ses papa publie cette lettre sur Facebook. Sa lettre a ému. La voici :

Sophia Bailey-Klugh, sa lettre à Barack Obama

« Cher Barack Obama,

C’est Sophia Bayley-Klugh, ton amie qui t’a invité à dîner. Tu ne te souviens pas ok, c’est pas grave. Mais je voulais juste te dire que je suis si contente que tu aies accepté que deux hommes s’aiment parce que j’ai deux papas et ils s’aiment. Mais à l’école, les enfants pensent que c’est dégoûtant/grave et bizarre et ça me fait mal au coeur et aux sentiments alors je viens vers vous parce que vous êtes mon héros. Si vous étiez à ma place et que vous aviez deux papas qui s’aiment et que les enfants à l’école vous embêtaient avec ça. Qu’est-ce que vous feriez ?

Répondez s’il vous plaît !

Je voulais juste vous dire que vous m’inspirez vraiment, et j’espère que vous gagnerez pour être président. Vous feriez totalement du monde un endroit meilleur.

❤ Votre amie Sophia.

PS : Merci de dire bonjour à vos filles de ma part ! »

En pleine campagne présidentielle et avec les nombreux problèmes causés par l’ouragan dévastateur Sandy, Barack Obama (ou son équipe de communication dont il est très proche) lui à répondu dans une lettre datée du 1er novembre.

La voici :

Le réponse du président démocrate américain à la petite Sophia Bailey-Klugh

«Chère Sophia,

Merci de m’avoir écrit une lettre si sincère au sujet de ta famille. La lire m’a rendu fier d’être ton président et encore plus optimiste quant à l’avenir de notre pays.

Aux États-Unis, aucune famille ne ressemble à une autre. Nous célébrons cette diversité. Et nous affirmons que peu importe que tu aies deux papas ou une maman, ce qui compte par-dessus tout, c’est l’amour que nous démontrons les uns pour les autres. Tu as beaucoup de chance d’avoir deux parents qui tiennent profondément à toi. Ils peuvent être heureux d’avoir une fille aussi exceptionnelle que toi.

Nos différences nous unissent. Toi et moi avons le bonheur de vivre dans un pays où nous naissons égaux quelle que soit notre apparence extérieure, l’endroit où nous avons grandi, ou qui sont nos parents. La bonne chose à faire, c’est de traiter les autres de la façon dont tu voudrais qu’ils te traitent. Rappelle cette règle à tes amis à l’école s’ils te disent quelque chose qui te blesse.

Merci encore d’avoir pris le temps de m’écrire. Je suis honoré d’avoir ton soutien et je me sens inspiré par ta gentillesse. Je suis désolé de ne pas avoir pu dîner avec toi, mais je ne manquerai pas de dire à Sasha et Malia que tu les salues.»

Coup de pub ou pas, cet échange de lettre est rempli d’espoir compte-tenu des débats sur les mariages et adoption des couples homosexuels en France.

Justement, revenons un peu en arrière

Le 29 juin dernier, la ministre de la famille Dominique Bertinotti annonçait le gouvernement tiendrait sa promesse concernant le mariage et l’adoption pour tous.

Le 11 septembre dernier, dans une interview pour le journal La CroixChristine Taubira, garde des Sceaux, donne quelques précisions quant à ce projet de loi :

« Le projet de loi va étendre aux personnes de même sexe les dispositions actuelles du mariage, de la filiation et de la parenté. Nous ouvrirons donc l’adoption aux couples homosexuels et ce, dans un cadre identique à celui actuellement en vigueur. Ils pourront, comme les autres, adopter de façon individuelle ou conjointe (de façon simple ou plénière) ».

Christine Taubira précise également que les personnes homosexuelles désirant adopter l’enfant de leur conjoint pourront adopter dans les mêmes conditions des personnes hétérosexuelles. Cependant, « Le projet de loi ne prévoit pas d’équivalent à la « présomption de paternité », qui existe aujourd’hui au sein des couples mariés ».

le projet de loi ne prévoit pas (non plus) d’élargir l’accès à la procréation médicalement assistée.

Les maires ne pourront pas choisir de célébrer ou non les mariages homosexuels.

« Les maires sont des officiers publics qui représentent l’État lorsqu’ils célèbrent un mariage, c’est une mission dont ils sont très fiers. Nous sommes dans un état de droit, le code civil va être modifié, il s’impose à tous, y compris aux maires. Il ne sera pas inscrit dans la loi qu’ils puissent se soustraire au code civil. »

Dans un article daté du même jour (11 septembre), Libération évoque que les proches du ministre de la famille ont fait savoir qu’il s’agissait d’un «préprojet».

Europe Ecologie – Les Verts, veut ajouter à la loi la procréation médiaclement assistée « à tous les couples, pour ouvrir l’adoption aux couples pacsés et concubins, et pour permettre la transcription de l’acte de naissance d’un enfant né à l’étranger dans le cadre d’une Gestation Pour Autrui  »  toujours selon libération.

Les débats s’annonce d’ores et déjà mouvementés entre opposants et partisans du mariage pour tous.

Christine Boutin,présidente du Parti Chrétien-démocrate (PCD), à notamment réclamé plusieurs référendum depuis, considérant le sujet lourd dans ses conséquences pour la société.

Jacques Myard, ,député-maire UMP de Maisons-Laffitte (Yvelines) veut «combattre» ce projet à l’Assemblée. «Mais la loi est la loi. Je l’appliquerai dans ma municipalité parce que je suis un Républicain. Le destin de la France n’est heureusement pas lié à cette ânerie» a t-il dit comme nous pouvons le lire sur Liberation. 

Le 7 novembre, le gouvernement a présenté et adopté en Conseil des Ministre, son projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe, texte fondé sur fondé sur une recherche de l’effectivité du principe d’égalité.

« Ce texte permet aux couples de même sexe résidant en France de se marier et, par conséquent, d’adopter un enfant, que ce soit l’adoption conjointe d’un enfant par les deux époux ou l’adoption de l’enfant du conjoint. Les mariages entre deux personnes de même sexe célébrés à l’étranger avant l’entrée en vigueur de la loi seront également reconnus.  » indique le compte-rendu du Conseil des Ministres. 

« Le texte prévoit également de nombreuses dispositions de coordination dans les différents codes. Lorsque cela est strictement nécessaire, les mots « père et mère » sont remplacés par le mot « parent » et les mots « mari et femme » par le mot « époux ». Ces modifications ne sont pas systématiques. En outre, elles ne concernent pas les actes d’état civil et le livret de famille, dont la forme n’est pas régie par la loi. Ces actes, ainsi que le livret de famille continueront à utiliser les termes de « père et mère » dès lors qu’il s’agira de couples de personnes de sexe différent. »

Le 13 novembre l’assemblée Nationale a rejeté la commission spéciale sur le mariage pour tous à la demande de l’UMP, par 317 voix contre 207.

Grand nombre de députés UMP dont Xavier Breton député de l’Ain, Jean-Christophe Fromantin député des Hauts-de-Seine, Bernard Gérard député du Nord, Philippe Gosselin,député de la Manche, Laure de La Raudiere député d’Eure-et-Loir, Hervé Mariton ancien ministre député de la Drôme, Jean-Frédéric Poisson député des Yvelines hostilent au projet de loi présenté le 7 novembre en Conseil des ministres, se sont réunis dans «L’Entente parlementaire pour la Famille» où il justifie leur opposition au texte de loi « dans l’intérêt supérieur de l’enfant » et ont signé une tribune dans Libération le 23 octobre.

Le 14 novembre dernier Mediapart à interrogé les 577 députés pour connaitre leur avis sur :
– l’ouverture du mariage aux couples homosexuels
– l’ouverture de l’adoption aux couples homosexuels
– l’ouverture de la procréation médicalement assistée aux couples homosexuels (mais qui ne fait pas parti du projet de loi).
=> carte de France circonscription par circonscription des réponses

Au 15 novembre, Médiapart n’a reçu que 380 réponses environ. Sur ces 380 députés, 168 socialistes. Parmi eux, 159 se disent pour le mariage homosexuel, 154 pour l’adoption et 84 pour la PMA. Jean-Philippe Mallé (député de la 11e circonscription des Yvelines, entré à l’Assemblée en tant que suppléant de Benoît Hamon) est le seul député socialiste à avoir répondu non aux trois questions. A droite 142 sont contre, 4sont pour et 8 réfléchissent. Un seul député UMP a, lui, répondu oui aux trois questions: Franck Riester, député de Seine-et-Marne. (Slate.fr)

Le projet de loi du gouvernement sur le mariage homosexuel sera examiné à partir du 29 janvier à l’Assemblée nationale.

En attendant, dehors c’est le chaos…

L’Eglise (entres autres) voit rouge et ne dort plus. Les esprits s’emballent, les langues se délient et les paroles blessent. Tout est dit dans la démesure, polygamie, pédophilie, zoophilie, tout a été dit. Les moeurs  n’évoluent donc pas, on retrouve les mêmes chemins que pour le divorce, l’avortement et le pacs. Mais bon sang, cher peuple, pourquoi tant d’agitation. On a cherché, on a (pas vraiment) trouvé, on a pas compris mais on va vous le dire.

nous ne vous mentons pas quant on vous dit que n’importe quoi est dit et on a trouvé du lourd. Le Cardinal Barbarin a déclaré sur la radio RCF et la chaîne locale TML à propos de l’ouverture du mariage et de la parentalité aux couples homosexuels : 

« Après, ça a des quantités de conséquences qui sont innombrables. Après, ils vont vouloir faire des couples à trois ou à quatre. Après, un jour peut-être, l’interdiction de l’inceste tombera. » (Rue 89)

Ben voyons! Des accusations extrêmement graves sans le moindre fondement. Il n’y a aucun rapport entre homosexualité et inceste et polygamie. Le pire (outre ces propos à vomir) c’est que des gens y croient.

Vous pensez que c’est le seul à dire des anneries plus grosse qu’eux? détrompez-vous chers lecteurs, pour l’UOIF, la légalisation du mariage entre deux personnes du même sexe pourrait « légitimer les revendications les plus incongrues au nom du principe d’égalité ». « Qui pourra délégitimer la zoophilie, la polyandrie au nom du sacro-saint amour? » (Le Monde)

De l’intolérance, de l’ignorance, de la haine, du rejet, de l’égoïsme…

Et puisqu’il y en a qui font même des chansons, on vous laisse juger par vous même car nous on a pas trouver les mots.

Hier, 17 novembre, plus de 100 000 personnes ont défilés à travers la France contre le mariage gay (et l’adoption).

L‘article du Monde d’aujourd’hui relate les propos du chef de Civitas, Alain Escada. Pour lui, l’homosexualité est un « mauvais penchant qui nécessite d’être corrigé et une personne qui a de tels penchants devrait être abstinente ». Absurde, il serait peut être temps de donner un généreux cours de tolérance à ce cher monsieur! D’ailleurs, sait-il que nous sommes en 2012?
Sur la photo de cet article, on peux également lire deux cartons tenus par des manifestants « France, tu perds la raison tu n’es qu’un mouton ».

Bon, revenons à du concret. Pourquoi l’Eglise est-elle contre le mariage gay?

Le fameux Adam et Eve, une union = une femme + un homme dans le but de procréer est la première raison. Selon, Xavier Lacroix, philosophe et théologien, dans un article pour La Croix «Anthropologiquement et universellement, il est la fête organisée autour de l’union d’un homme et d’une femme qui ensemble s’engagent à fonder une famille. Supprimez, dans son principe même, les notions d’homme et de femme, supprimez la fondation d’une nouvelle famille, et il ne vous reste plus que le couteau sans lame dont on a perdu le manche…». De l’anthropologie pour défendre son idéologie familiale.

Pour nous éclairer, Rue 89 à interviewer Olivier Bobineau, sociologue des religions, auteur de « Dieu change en paroisse », membre du Groupe sociétés, religions, laïcité du CNRS (GSRL) et de l’Ecole des hautes études pratiques (EPHE), il s’apprête à publier « L’Empire des papes : une sociologie du pouvoir catholique ».

à la question « Qu’est-ce que cela veut dire ? D’où vient cet argument [anthropologique] ? « , Olivier Bobineau répond :

« C’est classique dans le catholicisme. L’Eglise catholique procède ainsi pour justifier ses fondamentaux (l’organisation du pouvoir hiérarchique et ce contrôle moral). Cet argument anthropologique domine aujourd’hui dans les débats. Il fait autorité.

L’Eglise se saisit d’une certaine anthropologie pour dire que le mariage des homosexuels est contraire à ce qu’elle défend depuis des années. Mais l’Eglise fait appel à un type d’anthropologie, naturaliste, qui dit que le mariage est une fondation institutionnelle.

La famille comme valeur, c’est une invention catholique du milieu du XIXsiècle pour répondre à la modernité qui vient briser les familles. Ce qui est quand même drôle, c’est que Joseph et Marie n’étaient pas mariés. Dans le texte, Marie est accordée en mariage. Ils ne font pas maison commune et elle va tomber enceinte. »

et à la question « Quels sont les arguments légitimes dans ces mouvements alors aujourd’hui ? » il répond :

« L’argument anthropologique donc. Et le fait qu’il n’y aurait aucune étude dans un sens ou dans l’autre permettant de résoudre vraiment la question du bien-être de l’enfant au sein d’un couple homosexuel. L’Eglise évoque le principe de précaution, ce qui est très drôle. Le principe de précaution, c’est un argument sociétal qui émerge depuis une quinzaine d’années et dont l’Eglise se saisit.

Elle a cette capacité de se dire : « Il faut que j’utilise les arguments qui font autorité. » Donc les sciences humaines, donc le principe d’autorité. En tout cas, on s’éloigne de ce qui est écrit dans l’Evangile. Pierre, considéré comme le premier pape, est marié. On faire croire aux catholiques des choses extraordinaires. On parle même de la Sainte Famille. Mais c’est quoi la Sainte Famille ? C’est un homme pauvre qui s’appelle Joseph qui se remarie visiblement, qui a des enfants d’un premier mariage, qui est accordé en mariage et qui fuit la puissance politique. Elle est où la Sainte Famille ? »

Enfin, à la question « Est-ce possible encore pour l’Eglise de se moderniser, de se relever ? », la réponse est claire.

« L’Eglise est à l’agonie dans les sociétés modernes. C’est un choc anthropologique. D’un côté, il y a une anthropologie catholique qui veut mettre sous contrôle les individus par le biais du sentiment de l’amour, qu’elle dit contrôler, incarner. L’anthropologie catholique, c’est ça : une institution qui veut contrôler l’amour. C’est une grande ambition…

De l’autre côté, il suffit de faire un peu de socio, de philo et d’histoire de la modernité pour constater que tout le monde est d’accord pour estimer que le propre de la modernité, c’est de séparer les institutions des sentiments des individus. »

Mais comment ça se passe ailleurs?

Oui, parce qu’à en croire les opposants au mariage pour tous on va vers la fin du monde (la voilà notre réponse au 21 décembre 2012!). Sans rire, il y a des pays d’Europe qui vivent très bien avec le mariage pour tous. La France pourrait devenir le douzième pays à légaliser le mariage des couples de même sexe. Regardons de plus près. Le Figaro a publié une carte de tous les pays ayant légalisé le mariage, l’union civile et/ou l’adoption pour les couples de même sexe.

Les Pays-Bas ont été les premiers en Avril 2001 à ouvrir le mariage civil aux couples du même sexe. Les couples homosexuels ont les mêmes droits que les couples hétérosexuels. Ils peuvent aussi adopter.

En Belgique, le mariage est ouvert aux couples homosexuels depuis Juin 2003. Tout comme aux Pays-Bas, les couples homosexuels ont les mêmes droits que les couples hétérosexuels (sauf en matière de filiation) et ont le droit d’adopter depuis 2006.

En 2005, L’Espagne légalise le mariage pour tous. Le plus, c’est que les couples homosexuels mariés ou non, les couples ont le droit d’adopter.

La même année, le loi sur le mariage pour tous rentre en vigueur au Canada.

L’année suivante, L’Afrique du Sud est devenue le premier pays d’Afrique à légaliser l’union entre deux personnes du même sexe par « mariage » ou « partenariat civil ». Ces couples peuvent également adopter.

Depuis 2009, en Norvège, le mariage, l’adoption et l’aide à la fécondité sont possibles pour les couples homosexuels.

La même année, la Suède permet aux couples homosexuels de se marier civilement ou religieusement.

Le Portugal modifie en 2010 la définition du mariage en supprimant la référence au « sexe différent ». Elle exclut le droit à l’adoption.

La même année , l’Islande légalise les mariages homosexuels. La loi est entrée en vigueur le 27 juin 201010. Le jour même, la Première ministre Jóhanna Sigurðardóttir se marie avec sa compagne Jónína Leósdóttir11.

En 2010, l’Argentine est devenue le premier pays à autoriser le mariage homosexuel en Amérique latine. Les couples homosexuels ont accès aux mêmes droits que les hétérosexuels et peuvent adopter.

Et très récemment, le 15 juin 2012 Le Danemark dit oui aux mariages homosexuels. Ils peuvent également s’unir devant Dieu si le pasteur accepte de célébrer leur union religieusement.

Deux pays autorisent le mariage gay sur une partie de leur territoire : les Etats-Unis (Etat de Washington, Maryland, Connecticut, Iowa, Massachusetts, New Hampshire, Vermont, New York et la capitale Washington) ainsi que le Mexique dans la capitale fédérale, Mexico.

D’autres pays ont adopté des législations sur une union civile accordant des droits plus ou moins étendus aux homosexuels : la France avec le PACS (1999), l’Allemagne (2001), la Finlande (2002), la Nouvelle-Zélande (2004), le Royaume-Uni (2005), la République tchèque (2006), la Suisse (2007), l’Uruguay, la Colombie et l’Irlande (2011). (source : LCI)

Il y a de l’espoir. Nous ne baisserons jamais nos points levés au nom de l’égalité. Les mentalités évoluent, les moeurs changent et la société progresse. Les institutions doivent être réformées. Le monde ne s’arrêtera pas de tourner.

A-L.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s