Tiens chéri, si on allait acheter du frometon?

retro-couple-having-cocktails

Nous sommes dimanche soir, un mélange de solitude, de sudoku et de soupe à la tomate. Comme je ne voudrais pas vous voir tomber dans la neurasthénie je me suis dit que j’allais profiter de ce moment de calme pour partager avec vous quelques observations sur l’espèce humaine. Bien sûr je suis loin d’être sociologue, ou experte en quoi que ce soit, mais depuis que je vends du fromage j’ai eu maintes fois l’occasion de me rendre compte à quel point les gens sont bizarres et complexes en même temps.

À la boutique, le samedi est un jour de grande affluence. La plupart des clients sont polis mais stressés dans la catégorie le-choix-de-mon-plateau-de-fromage-va-non-seulement-déterminer-la-réussite-de-la-soirée-mais-aussi-le-devenir-de-toute-ma-vie-sociale.

Ils entrent dans la boutique tel l’agneau éperdu cherchant la lumière, et nous sommes là pour les aider bien sûr. La plupart du temps c’est assez facile, il suffit de se renseigner sur leurs goûts, de leur choisir un bon fromage classique et surtout de leurs assurer qu’ils ont fait le meilleur choix du monde.

Cependant les choses deviennent plus ardues avec un type de client : le couple.

Oui LE couple, car le couple est une race à part, une entité à deux têtes mais aux choix communs ce qui rend le travail de vendeuse compliqué. Choisir un fromage pour un couple, c’est rentrer dans leur intimité, sans avoir rien demandé et sans savoir comment s’en sortir.

Il y a d’abord le couple avec un chef. Le chef n’ a pas de genre particulier, mais c’est lui qui décide, l’autre moitié patiente derrière, parfois il se fait sonner « eh Ingvar tu veux gouter ? » Ingvar arrive, il goute, il n’en pense rien, de toute façon il n’a rien à dire. Tu comprends en une demi seconde que la vie d’Ingvar se passe les bras croisés à attendre que les choses se passent. Ca te fait de la peine, tu décides d’orienter le choix vers le produit qu’Ingvar a l’air de préférer, c’est une petite victoire personnelle.

Il y’a ensuite le couple virtuel, une seule partie est présente physiquement, mais l’autre plane dans l’air, et souvent la partie absente est compliquée, elle n’aime pas ceci ou cela, elle est enceinte (les pires), elle est allergique ou végétarienne. Cette personne que tu ne connais pas a l’air tellement pénible que tu la déteste un peu, et tu pousses ton client à prendre son fromage préféré quand même.

Bien sur il y a les pénibles, ceux qui ne sont pas d’accord. Ils s’engeulent, ils goûtent à tout mais rien ne leur va. S’il y ‘en a un qui s’extasie, l’autre pousse un soupir et un « non mais fais comme tu veux Ulrika ». Leur vie semble une suite interminable de pinaillages et de mesquineries. Devant tant de méchanceté l’un envers l’autre tu te prends un peu pour le Karma et tu leurs propose un fromage que tu détestes. Comme se sont des gens sans goût ils l’aiment, l’achètent et s’en vont te laissant épuisée.

Et enfin…Il y a les amoureux. Acheter ce petit bout de roquefort, est une pierre a l’édifice de leur amour, peu importe qu’ils aient soixante ou vingt-cinq ans, ils goûtent le fromage en se regardant les yeux dans les yeux, ils payent en se tenant la main. Les rendre encore plus heureux qu’ils ne le sont déjà est un challenge mais si tu y arrives ils t’inondent d’un flot de tendresse qui compense les autres tracasseries.

Et puis il y a toi, de l’autre coté du comptoir qui se demande à quoi tu ressembles, qui essaie de se rappeler si tu as déjà été malpolie, intrusive ou compliquée dans un magasin. Mentalement tu t’excuses, et tu te promets que jamais, jamais plus tu ne feras partie de ces gens qui d’une manière ou d’une autre te font envisager le monastère.

Pour te punir de ta bêtise passé, ce soir tu seras privée de fromage.

SC

Publicités

Une réflexion au sujet de « Tiens chéri, si on allait acheter du frometon? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s