Y et salamec.

miroirSalut toi qui constitue la génération Y, toi dont tout le monde parle et que personne ne semble comprendre. Concept médiatique, ou génération spécifique, toi- et nous- nés entre la fin des années 80 et l’an 2000 sommes des « jeunes » assoiffés d’amour, d’argent, de travail, de voyages, d’ambition, de talents et de réussite. Paumés, inquiets, frustrés, pessimistes et révoltés,  nous formons une jeunesse qui galère, une jeunesse précaire. Individus connectés et mobiles nous sommes difficiles à cerner et à motiver. Nous qui nous moquons de l’autorité nous faisons parti de ces désenchantés politiquement et nous payons aux prix forts les effets de cette société dite en crise. Aguicheuse, notre jeunesse affectionne tout particulièrement les histoires d’amour foireuses qui nous détruisent, nous êtres sensibles à cause du divorce de nos parents.  Nous sommes la génération stéréotypée. Ivres et avides. Naïfs, immatures et individualistes, nous sommes la jeunesse des temps modernes.

Si vous aussi vous avez les sourcils qui circonflexes en lisant cette description, on vous invite ! Asseyez-vous, buvez un thé, nous allons discuter de cette jeunesse qu’on enferme dans une case, de cette jeunesse que l’on se plait à culpabiliser. Parce que oui, notre génération est bien plus belle que ce que vous croyez messieurs/mesdames les analystes.

Lire la suite

Ma mère a un message pour vous.

isa phot 1Ma mère est une femme sensible, elle est pas méchante notez bien, mais un petit rien la retourne..

Dernier exemple en date, elle s’est mise en tête d’alerter le monde du risque encouru par un pauvre étang de sa région natale. L’histoire est tristement simple. Imaginez un petit coin de campagne très pittoresque, avec des champs verdoyants, des petits bosquets, des vaches placides et des paysans fiers et bourrus. C’est bon? Vous sentez l’odeur des piquets de clôtures vermoulus?

Lire la suite

La « Tweet série » Nouveau concept sur DB

Ce soir, lundi 2 décembre et jusqu’au 20 décembre,  sera diffusée sur D8 la première série télévisée interactive et participative produite le jour même pour le lendemain « What Ze Teuf« . Et ce sont les twittos qui seront sollicités pour écrire la suite de l’histoire en 140 caractères avec le hashtag #WZT à la fin de chaque épisode.

Capture-decran-2013-12-2

Capture-decran-2013-12-2

Lire la suite

Comment Ask et Embla a fait le tour du monde

Il y a un an et deux mois, au détour d’une conversation, nous avions parlé des blogs que nous suivions sur internet, nous rêvions à notre tour d’en créer un, pas un blog luxueux et tapageur, non, juste un endroit où nous pourrions dire ce qui nous plaisait.

Il y a un an et quelques jours, nous prenions l’initiative d’un coup de téléphone pour expliquer en large et avec tous les travers nécessaires ce qui allait devenir Ask et Embla. Deux heures d’exclamations, de rêves  et de questionnement plus tard nous avions trouvé. Nous voulions un espace de réflexion et de partage sur ce qui agitait notre monde, nous voulions du temps de parole, des possibilités, des étincelles.

Nous avons cherché des noms, des jeux de mots, des acronymes et nous avons penché pour « Ask et Embla » dont la signification était importante pour nous.

Il y a un an et 24 heures, Ask et Embla était né, le blog avait un visage, un nom et était prêt à se nourrir de tous les sujets qui parcourent notre planète. Et, il y a un an, tout juste, tout pile poil nous publions notre premier article « Par quoi commence-t-on? ». Ask et Embla faisait alors ses premiers pas.

Lire la suite

Petit traité de poésie populaire

126_articleIl est vrai mes chers amis nos récentes publication n’ont pas été particulièrement enthousiasmantes. Pour contrer cette fâcheuse tendance, je vous propose de découvrir aujourd’hui le dur labeur d’un énergumène qui redore le blason de la langue française.

En effet sur la grande toile informatique j’ai déniché une initiative réjouissante. Il s’agit d’un site internet nommé « plouc toujours ». (http://plouctoujours.com/)Le créateur de celui-ci s’est amusé à recenser, répertorier et expliquer toutes les expressions pour le moins pittoresques qui réveilleront «  le has-been qui est en toi ». Diantre.

Lire la suite